Découvrez
notre Histoire

En 1890, alors que la grande majorité des raisins de la Champagne est achetée par les grandes maisons, trois amis vignerons à Verzenay décident de conserver une partie de leur récolte pour se lancer dans l’aventure de la vinification. Parmi eux, Gaston Henriet, mon arrière-grand-père. Le Champagne Henriet est né !

1930 – 1962

les prémices du champagne Henriet Bazin

Son fils Robert, mon grand-père, prend la relève en 1930. Il poursuit le travail entrepris, soigne la vigne et se met en tête de développer les ventes. Il participe alors à des foires à Paris et Lille et y constitue une bonne partie de sa clientèle. A cette époque, c’est déjà presque la moitié de la récolte qui est conservée pour l’élaboration du Champagne maison.

1962 – 1991

L'union de deux terroirs

En 1962 mon père Daniel, alors âgé de 16 ans, décide de consacrer sa vie à la vigne et au vin et rejoint ses deux frères pour travailler en famille. Quelques années plus tard il rencontre Mademoiselle Micheline Bazin, vigneronne à Villers-Marmery qu’il épouse en 1968. L’union des deux terroirs donnera naissance au Champagne Henriet-Bazin. Le vignoble compte alors 6 hectares de vignes classées Grand-Cru et Premier Cru et s’établit depuis les contre forts Nord du Moulin de Verzenay jusqu'au bas de coteaux Sud de Villers-Marmery, en passant par Verzy.

1991 – aujourd’hui

développer la maison familiale

Lors de mon arrivée sur le domaine en 1991, je convaincs mon père de vinifier la totalité de notre récolte et m’engage à m’occuper de la commercialisation. A peine 3 ans après mon installation, j’achète 1,75 hectare de vigne en Pinot Meunier sur la commune de Faverolles & Coëmy ce qui me permet d’étoffer  notre gamme de cépages. Le commerce se développe, et je m’ouvre sur l’export.
Sensibilisée par l’environnement depuis mon plus jeune âge, je modifie la tenue du vignoble et instaure petit à petit le labour et l’enherbement qui sont aujourd’hui effectués sur l’intégralité de nos parcelles.
La vigne me rendant bien ce que je fais pour elle, j’ai la chance d’obtenir de beaux vins et de superbes typicités que je laisse s’exprimer en des cuvées qui leur rendent hommage. Mono cépages, mono-terroirs et grands millésimes viennent épauler notre gamme historique…

La suite, nous allons l’écrire ensemble.